[Saison Printemps] Annonce et commencement !

Règlement et annonces officielles de l'Administratorum
Grands Architectes : Obsidian - Ashrame
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Le Lapin Troll
Pr Mercedes & Ld Chorizo

[Saison Printemps] Annonce et commencement !

Message par Le Lapin Troll » 01 Avr 2018, 15:59

La longue table de la salle à manger de l’Administratorum avait été dressée. À son extrémité, présidant le repas, Emarsha affichait le sourire de façade que ses proches collaborateurs ne lui connaissait que trop. Ses invités, pourtant habitués au luxe, restaient impressionné par le faste de la pièce. Les hauts plafond en ogive arborés des moulures dorées, des vitraux immenses représentant des scènes de BloodBowl faisaient face à un haut mur avec une coursive en marbre. On devinait deux arbalétriers dans l’ombre, on était jamais trop prudent.
Le parquet était d’un bois rare, sombre, comme pour souligné la blancheur des murs. De par et d’autres de la salle, se faisant face à face, deux immenses portraits, le Duc, et Emarsha. Le portrait de Naidisbo était, logiquement, dans la cuisine elle même.

“Chers amis,” entama l’architecte, “à cette heure, des messagers sont en train de délivrer vos messages de bienvenue à vos nouveaux obligés. J'espère que vous êtes satisfait du déroulement des évènements.”
“Na Klar, je regrette que nous n’ayons pu utiliser nos gobelins.” Soupira Heinrich Von Hackfleisch. “ Savez vous que nous n’avons eu qu’un seul mort le mois dernier mois?” Demanda-t-il d’un ton badin.
“Impressionnant… Un orc je présume…” Le ton de Johnny Wilky, le gobelin à la tête du Gob Sportif cachait mal son agacement.
“Ach, Herr Wilky, je sais ce que vous pensez, mais je vous rappelle que depuis mon rachat de la société Norkia, les gobelins sont employés, et libres de travailler pour qui ils veulent. Visiblement nos salaires sont attractifs, plus que pour coudre des vêtements.”
“Le vin est excellent” interrompit Ciryon, tentant de rétablir un ambiance cordial, “Mais vraiment cher Ermarsha, vous auriez dû me permettre de ramener des bières”.
“Et du cola!” Assena John Pandanstonfion, l’orque n’était pas un lapin de six semaines. Ils savaient quelle lutte d’influence se jouait à cette table.
“Messieurs, nous ne sommes pas là en placement produit, sinon je suggérerais l’utilisation de tronconneuse pour couper cette délicieuse viande.” Les convives rirent poliment à ce trait d’humour de Torgul IronCalk, il venait de ruinés les efforts de tous depuis le début de soirée. Tous savaient qu’on doit toujours se méfier des nains en affaire, et ne comprenait comment ce dernier s’y prendrait, il n’avait rien montré de la soirée… Ils auraient dû visiter le bureau de Futé, le troll de main, remplis de divers paquet Kifoultou.
“Monsieur IronCalk a raison, nous sommes liés par contrat, et rien ne saurait faire pencher la balance d’un côté ou d’un autre, vos commissions sont basés sur les recettes des matchs de vos sponsors respectifs. Herr Doktor pourra confirmer, nous respectons nos contrat à la lettre.
“Je confirme.” Reconnu Von Hackfleish, tout en repensant qu’une fois de plus les clauses de reconduite n’existait pas à la BBBL.
“Vous resterez donc tous égaux dans vos liens avec la BBBL. Vos marques s’affronteront dans les stades, 4 matchs par semaines, un par équipe que vous sponsorisez. Et vous vous rencontreraient chacun par 2 fois. Faites au mieux pour exploiter le potentiel de vos recrues.
Il n’y aura pas de favoritisme.”



Le repas continua dans une ambiance apaisée ou les mondanités volaient la vedette aux choux à la crème du dessert. Et après un dernier digestifs, les invités prirent congés. Emarsha referma la double porte quand il sentit une présence dans son dos… Une pointe de doute le submergea, un sbire de Naidisbo, pourtant il y avait les arbaletri…
“Triste attitude que de vous traiter comme un vulgaire camelot.”
Cette voix suave, mielleuse, envoûtante...Nalvyna! La gérante de L’Vice. Les autres entrepreneurs s’étaient tellement mis en avant qu’ils avaient éclipsé la présence de l’elfe noire.
“Tout le monde connaît votre probité, comment penser un seul instant vous acheter…”
Le grand architecte, resta les deux mains sur les deux portes et soupira. Vraiment aucun de ses sponsors ne lacheraient donc l’idée de tirer plus de profit.
“Non madame, le même traitement pour tout le monde. Je vais donc vous demander de quitter la pièce” Sa main s’appuya sur les poignées pour les relâcher aussitôt, pris d’une soudaine douleur au postérieur, que son esprit associa au son du claquement de fouet qu’il venait d’entendre.
“tss tss… On ne me demande pas… Vous pouvez tout au mieux suggérer…” Elle se rapprocha d’Emarsha et chuchota à son oreille “Suggérer bien… Et rassurez vous, j’ai assez d’argent”
L’architecte déglutit… “Je pourrais vous faire visiter mon bureau…” Le fouet claqua à nouveau. “...mes appartements.”
“Je vous en prie, montrez moi le chemin, je vous suit…” La furie savait qu’elle obtiendrait gain de cause.